12 preuves que Muhammad est un véritable prophète

Cet essai s’adresse à tous les hommes et à toutes les femmes à travers le monde.

Je demande à Dieu de faire en sorte que cet essai parvienne à toutes les oreilles, tombe sous tous les yeux, et que chaque cœur le comprenne…

Mohammed , fils d’Abdoullah, est leProphète de Dieu et le dernier des messagers envoyés par Dieu aux habitants de la Terre.

Sachez que le messager Mohammed, fils d’Abdoullah (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) est réellement et véritablement leMessager de Dieu ; les preuves qui le démontrent sont nombreuses. Seuls un ignorant ou un orgueilleux pourraient nier ces preuves.

Parmi ces preuves, citons à titre d’exemples :

1 . Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) était un illettré qui ne savait ni lire ni écrire, et qui l’est demeuré jusqu’à sa mort. Parmi son peuple, il était connu pour être véridique et digne de confiance. Avant de recevoir la révélation pour la première fois, il n’avait aucune connaissance des religions ou des messages qui avaient été révélés à certains peuples. Il passa ainsi les quarante premières années de sa vie. C’est alors qu’il commença à recevoir la révélation ; Dieu lui révéla le Coran tel que nous le connaissons aujourd’hui. Ce Coran contenait plusieurs des récits qui se trouvaient également dans les écritures révélées avant lui, les rapportant dans les moindres détails, à la manière d’un témoin qui rapporte ce qu’il a vu. Ils étaient relatés précisément de la même manière que les récits qui se trouvaient dans la Torah, envoyée à Moïse, et dans l’Évangile, envoyée à Jésus. Ni les juifs ni les chrétiens ne purent le démentir ; ils savaient que tout ce qu’il contenait était vrai.

2. Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a prédit tout ce qui allait arriver, à lui et à sa communauté, après sa mort : les victoires qu’ils allaient remporter, la suppression des royaumes dictatoriaux des rois zoroastriens de Perse et de César, et l’implantation de l’islam à travers le monde. Tous ces événements sont survenus exactement comme Mohammed l’avait prédit ; c’était comme s’il avait lu le futur dans un livre ouvert.

3. Le Coran révélé à Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui), en arabe, est un summum d’éloquence et de clarté. Dieu, dans le Coran, a mis les Arabes de l’époque (qui étaient connus pour être très éloquents et pour très bien manier la langue arabe, et qui avaient tenté, au départ, de démentir le Coran) au défi de produire ne serait-ce qu’une seule sourate semblable à celles du Coran. Ils n’y parvinrent jamais.
Jusqu’à aujourd’hui, personne n’a jamais osé prétendre avoir composé des versets équivalant – ou même approchant – en ordre, en grâce, en beauté et en magnificence ceux du glorieux Coran.

4. La biographie de ce noble prophète est un exemple parfait d’honnêteté, de clémence, de compassion, de vérité, de courage, de générosité, loin de tout écart de langage ou de mauvais caractère, et un exemple d’ascétisme et d’efforts faits dans l’unique but de recevoir la récompense de Dieu et de l’au-delà. De plus, dans toutes ses actions et dans ses relations avec les gens, il se rappelait et craignait toujours Dieu.

5. Dieu a insufflé beaucoup d’amour pourMohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) dans le cœur des croyants et de tous ceux qui l’ont rencontré. Cet amour était si fort que n’importe lequel de ses compagnons aurait volontairement sacrifié sa vie, sa mère ou son père pour lui. Jusqu’à nos jours, ceux qui croient à Mohammed l’honorent et l’aiment plus que tout. Ne serait-ce que pour le voir un court instant, ceux qui croient en lui donneraient en rançon leur propre famille et tous leurs biens.

6. Dans toute l’histoire, aucune biographie n’a été préservée avec autant de souci que celle deMohammed, qui a été l’homme le plus influent de l’histoire. Et la terre entière n’a pas connu une autre personne à laquelle les gens pensent chaque jour, matin et soir, de même que tout au long de la journée. Chaque fois que les croyants mentionnent le nom de Mohammed, ils le saluent et demandent à Dieu de le bénir. Ils le font de bon cœur et par amour sincère pour lui.

7. Et il n’y a jamais eu un homme sur terre dont le mode de vie est toujours, quatorze siècles plus tard, imité par ceux qui croient en lui. Ceux qui croient à Mohammed dorment de la façon qu’il dormait ; se purifient (en faisant des ablutions et des toilettes rituelles) de la façon qu’il se purifiait ; et ils imitent sa façon de manger, de boire et de se vêtir. En fait, ceux qui croient à Mohammed appliquent ses enseignements et suivent le chemin qu’il a tracé tout au cours de son existence sur terre dans tous les aspects de leur vie. Les croyants de chaque génération, depuis son époque jusqu’à nos jours, ont strictement adhéré à ses enseignements. Pour certains, cela va jusqu’à vouloir suivre le Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) dans ses choix personnels auxquels Dieu n’a pas demandé aux croyants de se conformer. Par exemple, certains ne mangeront que les aliments ou ne porteront que le genre de vêtements que leMessager aimait. Sans parler du fait que ceux qui croient en lui répètent les louanges à Dieu, les prières spéciales et les invocations qu’il disait avant ou durant chacune de ses actions, jour et nuit, comme : ce qu’il disait quand il rencontrait des gens, en entrant dans une maison et en en sortant, en entrant dans une mosquée et en en sortant, en entrant dans une salle de bain et en en sortant, au moment où il s’apprêtait à dormir et au moment où il se réveillait, quand il remarquait un nouveau croissant de lune ou de nouveaux fruits sur un arbre, avant de manger, de boire, de s’habiller, de monter à chameau ou à cheval, au moment de voyager et au retour du voyage, etc. Et sans parler du fait que ceux qui croient en lui accomplissent à la lettre – jusque dans les moindres détails – chaque acte d’adoration – comme la prière, le jeûne, la charité et le pèlerinage – de la façon que le noble Messager(paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) leur a appris et qu’il accomplissait lui-même. Tout cela permet à ceux qui croient en lui de calquer leur vie sur la sienne comme s’il était là, devant eux, et qu’ils n’avaient qu’à suivre son exemple.

8. Jamais il n’y a eu, et jamais il n’y aura de par le monde un homme qui a été ou qui sera si aimé, si respecté, si honoré et si obéi dans tous les détails, qu’ils soient infimes ou majeurs, que ne l’a été ce noble Prophète.

9. Depuis son époque, dans toutes les régions de la terre et à chaque ère, l’exemple de ce noble Prophète a été suivi par des individus de toutes races, couleurs et nationalités. Parmi ceux qui ont suivi ses traces, plusieurs avaient été chrétiens, juifs, païens, idolâtres ou athées, et beaucoup étaient connus pour leur sens du jugement, leur sagesse, leur esprit d’analyse et leur sérieux. Ils ont choisi de suivre les traces du noble Prophète après avoir constaté les signes de sa véracité et avoir été témoins de ses miracles, et non pas parce qu’ils y avaient été forcés ou parce qu’ils souhaitaient suivre le mode de vie de leurs parents. Plusieurs des fidèles de ce Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) ont choisi de le suivre au moment où l’islam était encore faible, au moment où les musulmans étaient peu nombreux et souffraient de cruelles persécutions. Ils ne l’ont point fait dans le but d’obtenir quelques gains matériels, car la plupart d’entre eux ont enduré les pires formes d’afflictions et de persécution à cause de leur choix. Et en dépit de tous ces maux et de toutes ces persécutions, ils n’ont pas abandonné l’islam. Tous ces signes indiquent clairement à quiconque jouissant de sa raison, que ceProphète était véritablement le messager de Dieu et qu’il n’était pas qu’un homme prétendant être prophète ou parlant de Dieu sans en avoir une connaissance claire.

10. Mohammed a été envoyé avec une religion dont les fondements de foi et les pratiques cultuelles sont hors du commun.Mohammed a décrit Dieu en lui attribuant des qualités d’absolue perfection et d’une façon qui ne lui assigne aucune défectuosité. Ni les philosophes ni les savants n’auraient pu décrire Dieu de cette manière. Il est impossible d’imaginer qu’un esprit humain puisse concevoir de lui-même un être possédant une capacité, des connaissances et une grandeur si infinies ; un Être qui a assujetti la création, qui a le pouvoir sur tout ce que l’univers renferme, aussi infime ou gigantesque soit-il, et qui possède une si parfaite miséricorde. Et il n’est pas dans les capacités d’un être humain d’établir une loi parfaite basée sur la justice, l’égalité, la clémence et l’objectivité qui s’applique à toutes les sphères de la vie sur terre – comme le commerce, le mariage et le divorce, la location, le témoignage, la garde des enfants, et tous les autres contrats qui sont nécessaires au maintien et à la bonne gestion de la vie et de la civilisation sur terre.

11 Nul être humain n’a la capacité de concevoir de lui-même une sagesse, une moralité, des bonnes manières et de la noblesse de caractère telles que celles que nous a transmises cet honorable Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui). Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a propagé un enseignement complet relatif aux bonnes manières envers les père et mère, les parents, les amis, l’humanité en général, les animaux, les plantes, et même les objets inanimés. Il est impossible à l’esprit humain d’acquérir la connaissance, par lui-même, de tous ces enseignements ou d’élaborer un enseignement semblable. Tout cela indique de façon non équivoque que ce Messager n’a pas tenté d’expliquer cette religion de son propre chef, mais qu’il s’agissait plutôt d’un enseignement lui ayant été inspiré par Celui qui a créé la terre et les cieux, et qui a créé notre univers et lui a donné cette miraculeuse architecture et perfection.

12. Les composantes de la croyance et du culte de l’Islam avec lequel le Messager Mohammed(paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a été envoyé rappellent l’architecture sur laquelle reposent les cieux et la terre. Tout cela indique que Celui qui a créé les cieux et la terre est Celui qui nous a envoyé cette loi et cette religion de droiture. Tout comme la création des cieux et de la terre est inimitable à tous points de vue, la loi divine avec laquelle Mohammed(paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a été envoyé est également inimitable. De la même manière que l’humanité est incapable de créer un univers comme celui que nous connaissons, elle est également incapable d’élaborer une loi semblable à celle de Dieu, avec laquelle Il a envoyé Son serviteur et messager Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui).

100 façons de soutenir notre Prophète (Paix et bénédictions d’Allah soient sur lui)

Gloire à Allah, Seigneur des mondes. Et que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur notre prophète Mohammed, sa famille et ses compagnons.

Le premier pilier de l’islam est notre attestation qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que Mohammed est le messager d’Allah. La première moitié de cette attestation signifie notre croyance au monothéisme, [celle de croire et de mettre en pratique qu’il n’y a pas de dieu méritant d’être adoré si ce n’est Allah].

La deuxième moitié est une déclaration que Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) est le messager d’Allah [sachant qu’il n’y a pas de meilleur exemple méritant d’être suivi si ce n’est le sien]. Ce n’est qu’en cultivant les points qui vont suivre que nous pouvons réellement saisir la signification de la deuxième moitié de l’attestation de foi :

1. Croire tout ce que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) nous a dit. Nous devons croire, d’abord et avant tout, que Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) est le Messager d’Allah envoyé à toute l’humanité et à tous les Djinns afin de transmettre à cette dernière ce qu’Allah lui a révélé du Coran et de la Sounnah. Cette révélation est la religion de l’islam et jamais Allah n’acceptera de Ses serviteurs une autre religion.

2. Obéir à ses commandements sans jamais y trouver à redire et avec complète soumission. Nous devons suivre sa Sounnah, nous y conformer et nous abstenir de tout ce qui lui est contraire.

3. Aimer le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Nous devons aimer notre Prophète plus que quiconque, même plus que nos propres parents ou enfants ou notre propre personne. C’est en l’aimant ainsi que nous lui démontrerons le respect et la déférence dont il est digne et que nous serons assez motivés pour faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le soutenir et le défendre.

Il nous incombe à tous, en tant que musulman, de réellement appliquer dans nos vies la signification de la deuxième moitié de l’attestation de foi (la parole d’unicité) « Mohammed est le Messager d’Allah ». Ceci, pour valider sa foi et concrétiser cette seconde attestation et pour qu’elle soit acceptée. Les hypocrites sont venus dire au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) :

  • « Lorsque les hypocrites viennent te voir, ils prétendent : « Nous attestons que tu es le Messager d’Allah. » Allah sait bien que tu es Son messager ! Et Allah atteste que les hypocrites sont vraiment des menteurs.» [Sourate al-Mounâfiqoun : 1]

Il y a plusieurs actions concrètes que nous pouvons faire pour démontrer l’amour que nous portons au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et pour nous acquitter de nos devoirs envers lui. Nous devons répondre aux attaques des mécréants à son encontre et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le défendre. Nous devons tous participer à cette défense dans la mesure de nos moyens.

Ce que nous pouvons faire en tant qu’individu

1. Étudier les preuves irréfutables que Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) est le Messager d’Allah. La source principale sur laquelle se fonde cette preuve n’est autre que le Coran.

2. Apprendre en détail les preuves tirées du Coran, de la Sounnah et de l’avis unanime des musulmans qui prouvent qu’il est obligatoire d’obéir au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et de suivre son parfait exemple.

3. Apprendre de quelle façon Allah a protégé la Sounnah du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) encherchant à en savoir plus sur les efforts considérables qu’ont fait les savants, à travers les siècles, pour distinguer les faux hadiths des hadiths authentiques et sur la façon dont ils les ont compilés en se basant sur des critères les plus rigoureux qui soient. Aucune autre civilisation n’a jamais développé de critères aussi stricts pour authentifier des faits historiques.

4. Cultiver dans nos cœurs notre amour pour le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) en nous rappelant sa description et ses nobles qualités, en lisant des écrits sur son bon caractère et sur ses bonnes actions et sur le fait qu’il incarnait en lui seul toutes les bonnes qualités qu’il est possible de retrouver chez un être humain.

5. Nous rappeler son grand mérite et le bien qu’il a fait à chacun de nous, car c’est lui qui nous a transmis la religion véridique, et il a accompli ce devoir de la façon la plus parfaite qui soit. Il a rempli à la perfection son devoir envers Allah, nous a transmis le message de son Seigneur et a conseillé la communauté.

6. Après la reconnaissance envers d’Allah, nous lui devons reconnaissance pour toutes les bonnes choses que nous réalisons et auxquelles nous parvenons, en ce monde et dans l’au-delà, car c’est lui qui nous a pavé le chemin et montré la façon de les réaliser et de les atteindre, qui nous a guidés vers leur accomplissement. Pour cela, Allah lui a accordé comme rétribution la plus grande bénédiction jamais accordée à un Prophète.

7. Nous rappeler à quel point le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) était compatissant et indulgent envers sa communauté et à quel point il se souciait de son bien-être et s’assurait qu’elle soit bien guidée. Allah dit : « Le Prophète est plus proche des croyants qu’ils ne le sont d’eux-mêmes. » [Sourate al-Ahzab: 6]

8. Prendre connaissance des versets du Coran et des hadiths qui mentionnent le haut rang et sa grande valeur dont il jouit auprès de son Seigneur, de l’amour que son Créateur lui porte et à quel point il est tenu en haute estime par Lui.

9. Obéir à l’ordre d’Allah lorsqu’Il nous demande d’aimer son Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Cependant, nous sommes tenus de l’aimer plus que notre amour propre. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Nul ne croit vraiment si je ne suis à ses yeux plus cher que sa propre personne, que ses enfants, que ses parents et que toute l’humanité. »

10. Obéir aux ordres d’Allah en démontrant du respect envers le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et envers sa Sounnah.

Allah dit : « Ô vous qui croyez ! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte. » [Sourate al-Houjourat : 2]

Allah dit : « Ceux qui baissent la voix auprès du Messager d’Allah sont ceux dont Allah a éprouvé les cœurs pour la piété. Ils auront un pardon et une énorme récompense. » [Sourate al-Houjourat : 3]

Allah dit : « N’appelez pas le messager comme vous vous appelez les uns les autres. » [Sourate al-Nour : 3]

11. Obéir aux ordres d’Allah en prenant la défense de notre Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et en le protégeant de ceux qui tentent de lui causer du tort ou de porter atteinte à son honneur.

Allah dit : « … pour que vous croyiez en Allah et en Son messager, que vous l’honoriez et le respectiez,… » [Sourate al-Fath : 9]

12. Cultiver en nos cœurs une intention constante et sincère de défendre le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et de faire l’apologie de sa bonne renommée.

13. Garder à l’esprit les avantages et la récompense énorme qui attendent, dans l’au-delà, ceux qui démontrent sincèrement leur amour pour le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Ils seront ses proches compagnons au Paradis, car le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit (à celui qui dit : « j’aime Allah et son messager ! ») : « Vous serez avec ceux que vous aimez. »

14. Prendre l’habitude de faire des salutations au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) chaque fois que son nom est mentionné, et plus particulièrement après l’appel à la prière, le jour de vendredi. Ne pas hésiter à le faire à chaque instant pour la grande récompense de cet acte et pour le droit que le prophète détient sur nous.

15. Lire la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) écrite à partir de sources authentiques et mettre à profit les nombreuses leçons qu’elle contient et en établissant un lien entre ces événements et notre quotidien.

16. Apprendre la Sounnah du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) en étudiant ses sources authentiques établies par les savants. Nous devons prendre le temps d’étudier les hadiths et nous efforcer d’en avoir une bonne compréhension. Nous devons tirer de ces hadiths les règles et les leçons qu’ils contiennent comme ses sagesses, sa haute noblesse, et son incitation à adorer parfaitement Allah et à être humble envers son Créateur.

17. Nous efforcer de suivre intégralement la Sounnah en accordant la priorité aux choses obligatoires.

18. Nous efforcer de suivre le parfait exemple du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), même dans les choses que nous ne sommes pas obligés de faire ne serait-ce mettre cela en pratique qu’une fois dans notre vie afin de suivre son exemple jusque dans les moindres détails.

19. Être attentifs à ne jamais déprécier aucun aspect de la Sounnah ou s’en moquer.

20. Éprouver de la joie chaque fois que l’on voit des gens mettre en pratique un aspect de sa Sounnah.

21. Ressentir de la tristesse chaque fois que l’on voit des gens négliger un aspect de sa Sounnah.

22. Concevoir une inimitié profonde envers quiconque calomnie le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ou désapprouve sa Sounnah.

23. Aimer les membres de la famille du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), ses femmes et ses descendants inclus. Nous pouvons chercher à nous rapprocher d’Allah en les aimant parce qu’ils étaient proches du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et pour leur engagement envers l’islam. Il doit nous tenir à cœur de voir ses descendants et sa famille obéir à Allah si l’un d’entre eux venait à désobéir à la Sounnah, car c’est quelque chose qui était très cher au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). ‘Omar Ibn al-Khattab, a dit à l’oncle du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) : « Ô Abbas ! Le jour où tu as embrassé l’islam m’est plus cher que le jour où al-Khattab l’a fait. Et ce, uniquement parce que je sais que ta conversion à l’islam était plus chère au Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) que celle de al-Khattab. »

24. Suivre la recommandation du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) concernant sa propre famille, lorsqu’il a répété à trois reprises : « Je vous rappelle les droits qu’Allah m’a accordé en ce qui concerne le respect dû à ma famille. ».

25. Aimer et respecter les compagnons (Sahaba) du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), reconnaître leur prédominance sur toute autre personne de cette communauté en ce qui a trait à leur savoir, leurs œuvres et leur noble position auprès d’Allah. [Nous devons être reconnaissants envers eux pour les efforts qu’ils ont déployés afin que l’islam parvienne jusqu’à nous].

26. Aimer et respecter les savants musulmans pour leur statut et leur connaissance approfondie de l’héritage légué par le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Les savants sont les héritiers des prophètes et en ce sens, ils méritent d’être aimés et respectés. C’est là un des droits du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) sur nous.

Ce que nous pouvons faire en tant que familles et en tant que société

27. Inculquer à nos enfants l’amour du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

28. Enseigner à nos enfants à suivre son parfait exemple.

29. Posséder chez soi des livres sur la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et les lire en famille.

30. Posséder chez soi des cassettes audio sur sa vie et les écouter en famille.

31. Ne faire visionner à nos enfants que ce qui est conforme à l’islam et ses principes.

32. Prévoir chaque semaine un ou plusieurs cours en famille où on y enseignerait la vie du Prophète.

33. Que le chef de famille suive l’exemple du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dans ses rapports avec sa famille.

34. Encourager nos enfants à mémoriser et à mettre en pratique les invocations enseignées par le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) pour se rappeler d’Allah en toute occasion.

35. Encourager nos enfants à dépenser une partie de leurs économies en œuvres charitables que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) avait pour habitude d’encourager, comme donner aux orphelins, nourrir une personne pauvre ou aider des gens dans le besoin. C’est là une excellente façon de mettre en pratique la Sounnah.

36. Habituer nos enfants à utiliser, dans leur langage courant, des paroles du Prophète telles que : « Le croyant est intelligent et sage » ; « Un croyant ne rentre pas la main dans le même trou s’il s’y est fait piquer une première fois » et « Facilitez les choses et ne les rendez pas difficiles ».

37. Organiser, à la maison, des compétitions dans lesquelles sont testées les connaissances des membres de la famille sur la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

38. Apprendre à nos enfants la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) en organisant des activités telles qu’« Un jour à la maison du Prophète ».

Ce que nous pouvons faire dans le domaine de l’éducation

39. Cultiver l’amour pour le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dans le cœur de nos étudiants en leur enseignant les droits qu’il détient sur la communauté musulmane.

40. Multiplier les conférences portant sur différents aspects de sa vie et de sa personnalité.

41. Encourager les autorités en matière d’éducation à ajouter dans le programme d’études islamiques et des sciences humaines un cours spécialisé sur la vie du Prophète.

42. Nous efforcer à trouver les financements pour multiplier les chaires d’enseignements islamiques universitaire professeurs enseignant la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dans les universités occidentales.

43. Encourager les recherches académiques approfondies sur la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et encourager les savants musulmans à publier des travaux portant sur différents aspects de sa Sounnah.

44. Organiser des lieux d’exposition d’information dans les écoles et les universités pour faire connaître le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) aux gens et les informer sur les régions géographiques où l’islam s’est répandu.

45. Dédier des emplacements réservés et visibles de nos bibliothèques à des ouvrages sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

46. Rédiger des ouvrages de référence encyclopédiques sur la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et les traduire en différentes langues.

47. Organiser des concours annuels à l’issue desquels les étudiants pourront recevoir des prix pour le travail de recherche le plus original sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et sur sa vie.

48. Organiser des colonies de vacances pour jeunes où l’on cultive par les activités proposées l’amour pour le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et où l’on enseigne aux jeunes à mettre la Sounnah en pratique.

49. Animer, pour nos futurs dirigeants, des séminaires de formation portant sur la façon de suivre l’exemple du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

Ce que les dirigeants, les prédicateurs et les étudiants peuvent faire

50. Expliquer de quelle façon le message auquel nous invite le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) constitue le sceau de tous les messages révélés avant lui. Mettre l’accent sur le fait qu’il a été envoyé avec la religion monothéiste pure et clémente et que son souci premier était de guider l’humanité vers l’adoration sincère et monothéiste de son Seigneur.

51. Multiplier nos efforts pour inviter à l’islam les gens de toutes les nations, de toutes couleurs et de toutes les conditions sociales.

52. Parler aux gens du noble caractère qu’avait le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) avant même de commencer à recevoir la révélation d’Allah, et du fait que parmi son peuple, il était connu pour posséder le meilleur caractère. Montrer aussi cette haute moralité après avoir reçu la révélation.

53. Informer les gens des mérites de notre Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et des particularités de la communauté de l’islam de façon éloquente et attractive pour éveiller leur intérêt.

54. Informer les gens sur la façon dont se comportait le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) avec sa famille, ses voisins et ses compagnons (qu’Allah les agrée).

55. Attirer l’attention sur le fait qu’il s’est toujours comporté avec politesse et magnanimité envers les juifs, les chrétiens, les païens et les hypocrites qui eux, pourtant, lui démontraient de l’hostilité.

56. Faire savoir aux gens avec quelle noblesse de caractère il s’est acquitté de ses tâches les plus ordinaires dans sa vie de tous les jours.

57. Réserver une partie du sermon du vendredi pour discuter certains aspects de la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et, occasionnellement, dédier tout un sermon à ce sujet.

58. Après nos prières quotidiennes, nous pouvons consacrer cinq minutes au commentaire des versets récités durant la prière et ayant un lien avec le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

59. Mettre en œuvre au sein de la mosquée des cours de mémorisation de la Sounnah similaires à ceux destinés à la mémorisation du Coran.

60. Corriger les idées reçues qu’entretiennent les gens en général sur la Sounnah et souligner l’importance de suivre et d’appliquer cette Sounnah dans notre vie quotidienne en employant un langage simple et clair.

61. Rappeler aux gens les jugements islamiques rendus par les savants musulmans concernant ceux qui calomnient le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et insister sur le fait que nous sommes obligés de nous dissocier de telles personnes et les prendre en aversion.

62. Multiplier les efforts pour ramener les gens à leur religion en leur présentant le message du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dans les termes les plus simples et les plus clairs.

63. Nous efforcer d’utiliser les médias pour mettre en garde les gens contre l’exagération dans leur vénération du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et leur expliquer les versets du Coran qui interdisent l’excès et l’extravagance, tels que : « N’exagérez pas dans votre religion ». Et expliquer les hadiths tels que : « N’exagérez pas en me vénérant comme les chrétiens exagèrent dans la vénération du fils de Marie. » Il est important de souligner que le véritable amour pour le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) se traduit par le fait de suivre sa Sounnah.

64. Encourager les gens à lire la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) des ouvrages basés sur des sources authentiques. Nous devons faire connaître ces sources authentiques et les rendre disponibles.

65. Réfuter les idées reçues et les affirmations erronées qui circulent sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et sur sa vie.

Ce que nous pouvons faire au niveau culturel et médiatique

66. Profiter de certains événements culturels ou médiatiques pour faire connaître le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) aux gens et les particularités de sa communauté.

67. S’abstenir de publier ou de diffuser quoi que ce soit, qui serait contraire à sa Sounnah.

68. Réfuter les idées reçues et les affirmations fausses véhiculées par les médias occidentaux au sujet de notre Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et de notre religion.

69. Organiser des conférences de presse et des événements culturels en compagnie de penseurs non-musulmans justes et modérés au cours desquels nous pouvons discuter mutuellement au sujet du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et de son message.

70. Publier ce que des non-musulmans objectifs ont dit ou écrit sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

71. Organiser des colloques et des conférences culturelles où sont discutés la vie et la méthodologie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et où l’on démontre comment cette dernière convient à toutes les époques et à toutes les régions du monde.

72. Diffuser des concours télévisés où les candidats peuvent gagner des prix en mettant à l’épreuve leurs connaissances sur la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

73. Écrire et publier des articles, des récits authentiques et des brochures sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

74. Suggérer à la rédaction de certains journaux et magazines afin qu’ils créent une section hebdomadaire dans laquelle seront publiés des versets du Coran et des hadiths du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et dans laquelle sera expliqué pourquoi les musulmans aiment le Prophète et font tout pour suivre son exemple.

75. Adresser une pétition au conseil d’administration des réseaux de télévision afin qu’ils créent des émissions sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et sur sa vie, dans lesquelles seront mises en valeur ses grandes qualités et sa conduite irréprochable et exemplaire envers ses femmes, ses enfants, ses fidèles, et même ses ennemis.

76. Encourager les studios de production à réaliser des documentaires de qualité sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), sur sa vie et sur ses rapports avec autrui.

77. Encourager nos stations de télévision locales, ainsi que les chaînes satellites à produire et diffuser de bons supports pour enfants mettant en valeur les qualités du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et racontant des épisodes de sa vie.

Ce que nous pouvons faire par l’entremise de nos organismes et oeuvres de charité islamiques

78. Fonder des comités et/ou des départements dédiés à la défense du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) au sein de nos organismes.

79. Réserver des emplacements pour nos organismes dans des salons d’expositions et des congrès afin de distribuer des dépliants sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et son message.

80. Établir des centres de distribution permanents afin de distribuer des livres, des brochures et des cassettes audio sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

81. Créer un prix spécial aux conditions préalablement établies qui sera décerné à la personne ayant le mieux servi la Sounnah du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ainsi que sa biographie. L’attribution de ce prix pourrait être accompagnée d’une cérémonie à laquelle prendraient part d’importantes personnalités.

82. Imprimer des livres sur la biographie du Prophète en différentes langues et les distribuer dans les bibliothèques, les universités et les centres d’études orientales à travers le monde.

83. Publier un périodique sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), sur sa vie, sur les enseignements islamiques en général et sur les musulmans, mettant en valeur les caractéristiques inégalables de la religion qu’il nous a révélée.

84. Organiser des collectes de fonds pour financer des programmes visant à défendre le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), ainsi que pour financer la rédaction et la traduction de livres, d’articles et la réalisation de sites internet.

Ce que nous pouvons faire sur internet

85. Fonder des organismes dédiés à la propagation de l’islam et destinés, entre autres, à faire comprendre aux gens de quelle façon l’islam enseigne l’amour et le respect envers tous les prophètes (que la paix soit sur eux).

86. Créer des sites web et des groupes de discussion dédiés à la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). À une moindre échelle, créer sur des sites existants des pages dont l’unique vocation serait le Prophète.

87. Participer à des dialogues avec des non-musulmans dans le but de les inviter à étudier les différents aspects de la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), sa personnalité et la religion avec laquelle il a été envoyé.

88. Inclure dans la signature de nos emails des hadiths et des exhortations du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

89. Rédiger, de temps à autre, une lettre d’information traitant de la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et de son message, et destinée à être envoyée lors d’occasions spéciales ou lorsque les circonstances le justifient.

90. Insérer des annonces de livres et de conférences dans les principaux moteurs de recherche.

Ce que peuvent faire les riches et les gouvernements islamiques

91. Soutenir financièrement des activités islamiques liées au Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), à sa vie, etc.

92. Imprimer des panneaux d’affichage sur lesquels sont citées des paroles du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

93. Aider, dans la mesure de nos moyens, à l’établissement, à travers le monde, de stations de radio et de télévision islamiques, ainsi que de périodiques dédiés à la propagation du message de l’islam en différentes langues, et plus particulièrement en anglais.

94. Payer pour du temps de diffusion à la télévision et à la radio de différents pays afin de faire passer notre message.

95. Établir des centres islamiques dédiés à des travaux de recherche sur la biographie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et à la publication de ces recherches en plusieurs langues.

96. Mettre sur pied des musées et des bibliothèques dédiés à la vie du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et à l’héritage qu’il nous a laissé.

97. Financer la création de sites web de qualité supérieure dans le but d’informer les gens sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et sur sa vie.

98. Financer la production de livres, de cassettes audio et d’émissions de télévision de première qualité en plusieurs langues différentes, et plus particulièrement en anglais.

99. Trouver des fonds pour financer des concours islamiques sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et pour fournir des prix intéressants afin d’encourager la participation.

Pour ce qui est de la centième façon de participer à la défense du Prophète, nous nous en remettons à vous, chers lecteurs. Vos idées et suggestions sont les bienvenues. Veuillez nous les faire parvenir dans vos commentaires sur notre site.

Chers lecteurs musulmans, chères lectrices musulmanes, il est de notre devoir collectif autant qu’individu de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir notre Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Nous vous adressons cette liste de suggestions afin que nul d’entre vous n’ait d’excuses pour demeurer inactif. Commençons donc à travailler ensemble en diffusant d’abord cette liste au plus grand nombre de personnes possible. Nous devrions inviter les membres de notre famille ainsi que nos amis à participer. Nous ne devrions pas nous sentir gênés de décrocher le téléphone ou d’envoyer un court message lorsque le but est de soutenir notre Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

Comment l’interdiction de l’usure (Riba) peut-elle avoir une influence sur les cycles d’échanges commerciaux et l’esprit d’entreprise ?

L’Islam est extrêmement strict dans son interdiction de l’usure (Riba). L’usure est un revenu injuste, immérité et injustifié qui est généralement utilisé pour indiquer des transactions financières telles que les prêts ou les crédits. Les musulmans soutiennent que l’usure est au cœur de tous les maux du système économique moderne. L’économie islamique propose, au lieu des intérêts, une approche plus équitable qui consisterait à partager les profits (ou les pertes); c’est-à-dire dans laquelle les deux parties recevraient un revenu proportionnel en fonction de l’investissement ou de l’entreprise en question.
L’un des principaux points en faveur de l’interdiction de l’usure est que les activités économiques deviennent axées sur l’entreprenariat réel, le commerce et la production, au lieu d’être concentrées sur des manipulations artificielles des taux d’intérêt. Ceci est l’un des principaux problèmes de l’économie capitaliste, qui a causé plusieurs bulles spéculatives qui ont contribué à plusieurs krachs financiers. Ceux-ci ont un impact négatif sur la société de manière directe et indirecte.

Alors que la pensée économique moderne considère que les intérêts aident à accroître l’épargne, les musulmans déclarent que l’épargne est liée aux revenus plutôt qu’aux intérêts. En général, l’intérêt n’est qu’une considération secondaire quand il s’agit de réaliser des économies.
Un système dépourvu de toute usure permettrait également une meilleure affectation des ressources dans des projets qui ont un impact direct sur la société, au lieu de projets qui ne sont intéressants qu’en raison de leur taux d’intérêt particulier. Un système basé sur le partage des profits (ou des pertes) mettrait également plutôt l’accent sur les investissements particuliers et les entreprises commerciales, que sur une notation financière individuelle particulière.

Les économistes musulmans considèrent également l’usure comme une force déstabilisatrice sur le marché. Ceci parce que l’usure en soi se prête à la spéculation, laquelle est pratiquée par des institutions et des individus spécialisés dans l’unique but de gagner de l’argent sans que cela ne soit associé à un projet ayant un impact réel ou une vraie valeur dans la réalité. Des pratiques telles que la thésaurisation pour profiter de taux d’intérêt plus élevés, et ainsi faire en sorte d’empêcher que ce capital soit utilisé de manière productive, rendent le marché instable. Ce genre de pratiques rendent la planification financière hasardeuse ; elles perturbent le cycle économique et rendent les marchés pratiquement imprévisibles.

Les économistes musulmans estiment qu’un marché sans usure contiendrait moins de pratiques spéculatives, ce qui diminuerait l’endettement. L’Islam n’interdit pas l’endettement, mais ce serait un endettement sans intérêts, géré selon des modes de financement différents qui n’impliqueraient pas l’usure sous quelque forme que ce soit.
Bon nombre de krachs et de problèmes financiers des dernières décennies sont dus à la manipulation des taux d’intérêts et d’autres valeurs mobilières, à des pratiques spéculatives exagérées, et à un manque d’investissement et d’entreprenariat en matière d’infrastructure et de nouvelles technologies.
Les pratiques économiques modernes peuvent également engendrer des taux inadmissibles de chômage et des problèmes d’infrastructure. Les économistes musulmans proposent de substituer l’usure par les pratiques de partage des gains (ou des pertes), comme moyen de résoudre bon nombre de ces problèmes.

Soubhanallah : Voici pourquoi notre prophète paix et bénédiction sur lui nous a recommandé de faire les ablutions après avoir mangé la viande de chameau

Soubhanallah : Voici pourquoi notre prophète paix et bénédiction sur lui nous a recommandé de faire les ablutions après avoir mangé la viande de chameau

Louange à Allâh et prière et salut sur le Prophète, sa famille et ses compagnons.
Après ce préambule :

Celui qui mange la viande doit refaire ses ablutions pour accomplir la prière, obligatoire soit-elle ou surérogatoire,

« car lorsqu’on a posé au Prophète صلى الله عليه وسلم la question de savoir si on doit faire les ablutions pour avoir consommé de la viande de chameau, il dit :«Oui».
Et lorsqu’ on lui a posé la même question à propos de la viande des ovins, il dit :
«Si vous voulez.»
Rapporté par l’imam Mouslim dans son Sahîh.

L’érudit Ibn Al-Qayyim رحمه الله a dit sur ce sujet :

« Le chameau est connu pour sa grande rancune pour celui qui lui fait du mal et tient à se venger même après une longue période.
Il a dit que l’homme peut acquérir ce caractère à travers ce qu’il mange.
A cet effet, les ablutions ont été légiférées pour celui qui mange sa viande pour éviter d’acquérir les caractères de rancune et d’hostilité.
Il faut donc respecter les règles religieuses même sans en connaître la raison, et Allâh sait mieux. »

Qu’Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Un Homme veut Divorcer sa femme, il Alla se plaindre auprès de son père, Ce que ce dernier lui a conseillé va vous laisser sans voix !!!

Un Homme veut Divorcer sa femme, il Alla se plaindre auprès de son père, Ce que ce dernier lui a conseillé va vous laisser sans voix !!!

Un époux vint se plaindre auprès de son père avec les considérations suivantes…
Papa, je ne supporte plus ma femme. Je veux la tuer mais j’ai peur qu’on m’arrête.
Tu crois que tu peux m’aider ?

Le père de répondre : Oui, je le peux. Mais il y a une contre-partie. Tu vas devoir faire la paix avec elle, pour que personne ne se doute que c’est toi qui l’a tué quand elle mourra.
Tu vas devoir bien t’occuper d’elle. Être gentil, reconnaissant, patient, affectueux… moins égoïste, plus juste, plus à son écoute.
Tu vois cette poudre ? Chaque jour, tu en verseras une pincée dans sa nourriture afin qu’elle meurre à petit feu.
Après 30 jours, le fils retourna auprès de son père pour lui dire ceci :
Je ne souhaite plus sa mort. À présent, je l’aime. Comment puis-je faire pour empêcher l’effet du poison ?
Le père répondit : Ne t’inquiète pas. Ce que je t’ai donné était de la farine de manioc.
Elle ne mourra pas car c’est en toi qu’était le poison !
Quand on alimente la rancune, on se tue à petit feu.
Puissions-nous faire la paix avec nous-mêmes ainsi qu’avec ceux qui nous ont blessé.
Puissions-nous traiter les autres comme nous aimerions l’être.
Puissions-nous prendre l’initiative d’aimer, de donner, d’offrir, de servir, de s’oublier… au lieu de toujours vouloir gagner, être servi, tirer son avantage et exploiter l’autre.
La grâce du bon Dieu nous atteint chaque jour, mais nous ne savons pas s’il nous reste assez de temps pour purifier nos coeurs à l’aide de cet antidote qu’est le Pardon.
Connais tu la relation entre tes deux yeux? Ils clignotent ensemble, se déplacent ensemble, pleurent ensemble, voient les choses ensemble et dorment ensemble. Même s’ ils ne se voient jamais l’un l’autre. l’Amitié devrait être juste comme ça! La vie est vanité sans amis…

Les inconvénients de la masturbation en Islam

Ô vous les jeunes ! Que celui qui est en mesure de se marier parmi vous le fasse ! C’est mieux pour le regard et plus chaste pour les parties génitales. Que celui qui ne peut se marier jeûne alors, car le jeûne lui sera un bouclier. » .Hadith Rapporté par Boukhâry et Mouslim. Chez l’être humain, la masturbation est plus précisément une pratique sexuelle, consistant à provoquer le plaisir sexuel par la stimulation des parties génitales ou d’autres zones érogènes, à l’aide des mains ou d’objets, tels des godemichets ou autres jouets sexuels. Quelle est la position de l’Islam sur la masturbation génitale ?

En Islam, le corps humain , ainsi que toutes les facultés qui ont été données à l’homme sont considérés comme des dépôts de la part de Dieu. Quiconque utilise un organe de son corps ou une de ses facultés d’une façon ne respectant pas le cadre défini et voulu par Allah se montre ainsi coupable de trahison par rapport au dépôt qui lui a été confié.

A partir de là, il faut savoir qu’en ce qui concerne la sexualité, l’Islam a énoncé une orientation essentielle pour l’homme et la femme dans la façon de satisfaire ce besoin naturel: L’expression de l’instinct sexuel ne doit ainsi être vécu que dans le cadre du mariage, et ce, afin de contribuer à la réalisation d’un objectif très important, à savoir celui de perpétuer l’espèce humaine.
Toute expression de la sexualité qui ne suivrait pas cette orientation est donc condamnée en Islam:

C’est pour cette raison que des actes comme le Zinâ (fornication) sont strictement interdits… C’est aussi pour cette raison que la masturbation est considérée par la quasi-totalité des savants musulmans comme n’étant pas permis, comme l’indique clairement la synthèse présentée ci-dessous des opinions des différentes écoles juridiques sur la question. Ces avis émis sur la masturbation concernent aussi bien l’homme que la femme.

La majorité des savants musulmans considère que, se masturber, c’est « chercher au delà des limites » fixées par la religion. Celui qui s’y adonne est donc un transgresseur, en vertu du passage coranique suivant:

« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat, qui se détournent des futilités, qui s’acquittent de la Zakat, et qui préservent leurs sexes (de tout rapport), si ce n’est qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. »
(Sourate 23 / Versets 1 à 7)

D’après l’école châféite, la masturbation est interdite, au même titre que la sodomie. (Références: « Al Mouhadhab » et « Moughniyl Mouhtâdj »).

Les savants de l’école mâlékite interdisent aussi la masturbation, comme cela est rapporté dans l’ouvrage « Souboulous Salâm » de Amîr As San’âni r.a..

De grands commentateurs du Qour’aane, penchent aussi pour l’interdiction de cet acte.

Le musulman et la musulmane doivent d’abord essayer d’apaiser leurs pulsions par le biais du jeûne, comme cela a été enseigné par le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Il est important de rappeler enfin que, si jamais il arrive à une personne de se masturber, elle doit par la suite implorer le pardon d’Allah.

A suivre